Parler de l’expérience tragique de l’abandon peut être difficile mais il est toujours possible de transformer le négatif en positif. C’est le pari que s’est donné Pascale Lemare en décidant de recueillir les témoignages inspirants de treize artistes s’étant servis de l’art pour exprimer leur abandon.

 

Pascale Lemare, psychologue clinicienne, après avoir publiée Art et abandon : Des artistes racontent en 2015, a co-écrit en 2018, avec Corinne Pierre un livre sur les différents aspects de l’adoption et notamment la façon dont ceux-ci ont été vécus par l’enfant. Cet ouvrage donne également la parole à des personnes, âgées entre 18 et 85 ans racontant leur expérience et leur parcours.

 

Art et abandon : Des artistes racontent laisse la parole à treize artistes partageant leurs parcours de vie s’articulant autour de l’art. Ces artistes, des femmes et des hommes, ont été abandonnés, pour certains encore nourrissons, d’autres lors de l’enfance et quelques-uns à l’adolescence et ils se sont servis de leur volonté et esprit créatif pour faire de cette tragédie une force.

 

Comme l’explique l’auteure dans son livre, elle a été inspirée par le parcours d’Albertine Sarrazin, une femme se servant de son enfance tragique (elle fut abandonnée à la naissance) pour en faire une force créatrice à travers l’écriture. C’est à partir de cette inspiration que Pascale Lemare décida de se pencher sur le destin de treize artistes imprégnant leurs œuvres de leurs vécus.

 

Les milieux artistiques des artistes interviewés sont diverses, nous retrouvons des écrivains, des réalisateurs, des photographes ou encore des plasticiens… Chacun partage son parcours avec sensibilité et sincérité. Ces témoignages laissent apparaître des questionnements sur des phénomènes de société sensibles.

 

J’ai trouvé ce livre intéressant notamment lorsque les artistes expliquaient la façon dont ils se sont servis de leur passé douloureux pour en faire une force. De plus, j’ai aimé découvrir que l’art, l’écriture pouvaient être un moyen à la fois d’évasion mais aussi un moyen pour raconter son histoire et inspirer autrui. Partager l’expérience de l’abandon au sein de parcours différents permet de montrer la façon dont chacun l’a vécu et comment il est possible de s’en servir pour créer. Ces témoignages soulignent que cette expérience tragique peut développer une certaine créativité dans la vie des individus.

Les récits sont riches et permettent aussi de comprendre l’évolution de chacun dans leur vie professionnelle, artistique. J’ai aimé découvrir le monde intérieur de chaque artiste. La pluralité des points de vus et des expériences est d’autant plus intéressante. Ce livre est aussi instructif car nous pouvons nous faire notre propre avis sur telle ou telle question abordée, c’est un moyen d’ouvrir son esprit et de l’enrichir ainsi que sa réflexion par le biais de chaque récit.

 

Cette démarche d’écriture, passant par des témoignages, permet de toucher un grand nombre de personnes dans le sens où elle traite et aborde des milieux artistiques différents et des artistes différents. Par conséquent ce livre peut réussir à sensibiliser des individus s’intéressant à l’art de certains et ne connaissant pas obligatoirement l’expérience tragique de l’abandon. C’est aussi un moyen de voir et de comprendre comment les adultes réussissent à se construire malgré ce traumatisme.

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *