Là où vos talents et les besoins du monde se rencontrent, là se trouve votre vocation.  Aristote

Cette phrase inspirante attribuée à Aristote, sonne un peu comme un appel destiné à quelques privilégiés  en charge d’une mission de vie prophétique, ayant pour vocation de changer l’avenir du monde, tout en gérant la crise du réchauffement climatique. Aucun stress, j’expose la situation avec plus de simplicité. Vous vous interrogez sur l’utilité de votre carrière et vous avez du mal à vous projeter sur le long terme ? Vous ressentez au fond de vous la frustration de ne pas utiliser tout votre potentiel, et préférez regarder en cachette votre série préférée sur Netflix au bureau ?

Enfin vous trouvez logique de justifier votre retard du lundi matin par l’excuse -Ô combien légitime- d’avoir été kidnapper par votre couette en coalition avec votre oreiller ?

Alors, peut-être, devriez-vous interpréter cela comme les signaux d’une certaine lassitude… Après tout, nous sommes plusieurs à nous être posé la question, d’après l’étude de rémunération 2019 du cabinet Hays, huit salariés français sur dix souhaitent en effet changer de poste. Si vous n’arrivez plus à donner du sens à votre situation actuelle, c’est que vous avez certainement besoin de vous poser cette question. Et si vous vous posez cette question existentielle, qui vaut bien -au minimum- un bon million d’euros (ou de dollars ça dépendra de votre intérêt pour le taux de change) avec un léger goût amer en bouche et les mains moites, c’est que cet article est définitivement fait pour vous !

Il n’est jamais évident de se retrouver à ce carrefour de vie relativement instable, qui semble vouloir déterminer tout le restant de notre existence. Pour vous aider à avancer avec bienveillance et clarté, voici quelques clés qui vous permettront de nuancer votre approche, tout en vous rapprochant de la réponse à cette question assez dispendieuse…

 

1ère clé : Relax… take it easy

Hormis le fait de vouloir indirectement glisser le titre d’une chanson de Mika qui me trottait dans la tête, l’essentiel avant de vous poser plus en profondeur cette question est de prendre conscience qu’il est nécessaire de le faire avec bienveillance. Épurez votre cerveau de toutes vos idées préconçues et peut-être même de votre environnement, qui peut être toxique.

Prenez une profonde inspiration… tout va bien se passer.

Le premier pas consiste tout simplement à prendre cette distanciation émotionnelle dans un carrefour déterminant de votre vie, qui effectivement, peut sembler très angoissant. L’encrassement de votre cerveau avec toutes ses angoisses, la négativité que vous pouvez alimenter avec vos doutes, sont des encres qui vous enchaînent, vous attirent vers le bas et vous empêchent de voir les choses clairement.

Ne refoulez pas vos émotions, au contraire, acceptez-les ! Car elles sont des indices importants pour ce changement de cap. Prenez ce virage avec bienveillance, et faites-vous confiance.

Toutes ces questions, ces équations à plusieurs inconnues et ces moments de silence, font partie de votre croissance personnelle. Vous avez besoin de passer par ces moments, pour justement enclencher votre processus d’alignement.

Rappelez-vous que tout est cyclique dans la vie, il y a indubitablement un début, un milieu et une fin et cette période de transition, par définition, n’est qu’une liaison d’un état à un autre de ce que vous êtes.  Et c’est la première phase engagée vers votre changement.

 

2ème clé : Connais toi toi-même.

Qui n’a jamais entendu cette injonction socratique révélatrice ? À par le fait d’être inscrite sur le fronton d’un temple et de figurer au panthéon des grandes phrases philosophiques, c’est l’une des clés les plus importantes et la quête de toute une existence. Sans vouloir vous mettre la pression et faire monter votre pression artérielle, il est nécessaire d’apprendre à mieux se connaitre, lorsque l’on veut trouver sa voie. Pour connaitre sa direction, il faut construire sa propre boussole, afin de se positionner en alignement avec ce que vous êtes réellement. Comment ? Vous devez apprendre à connaitre qui vous êtes et comment vous fonctionner, pour choisir le secteur le plus adapté à votre personnalité.

Pour connaitre les profondeurs de votre intériorité, il existe de nombreux outils qui peuvent vous aider dans ce processus :  les tests de personnalité tel que le MBTI ou encore l’ennéagramme qui sont des outils très pertinents dans l’évaluation de votre psychologie. Le test MBTI (Myers-Briggs Type Indicator) est un outil d’évaluation psychologique qui a pour but d’analyser le fonctionnement d’un individu, selon 4 critères : l’orientation de l’énergie, le recueil de l’information, le traitement de l’information et le mode d’action. Le test de l’ennéagramme quant à lui, est un système d’étude de la personnalité fondé sur neuf comportements de la nature humaine, il existe selon le test, neuf types de personnalités avec un type dominant (celui que vous devez découvrir). C’est un excellent outil d’observation qui vous permettra de mieux comprendre votre fonctionnement dans les divers contextes de votre vie (professionnel, familial etc). Il existe d’autres types de tests, mais je ne m’attarde volontairement pas sur chacun de ces outils, car chaque test pourrait devenir le sujet d’un article. Aussi, je vous invite à vous renseigner sur ce qui existe et de passer l’un de ces tests de personnalité en présence d’un praticien habilité.

 

3ème clé : On fait le bilan… calmement

(seuls les fans des Nèg’Marrons comprendront)

Oui, je commence par une référence musicale parce que c’est mon article et je fais ce que je veux d’abord (rire). La connaissance de soi-même n’est pas seulement une spéculation théorique et abstraite, mais doit aussi s’accorder avec des applications concrètes.  Chaque personne doit apprendre à se découvrir par elle-même, prendre conscience de ses idées, de ses compétences pour en faire l’examen critique et voir si sa pensée est en adéquation avec la réalité.

Pour cela, il faut d’abord affirmer clairement ses idées, ses préférences et être lucide sur la réalité du marché du travail. Commencez par déblayer les secteurs d’activité qui vous intéressent le plus et ceux dont vous ne voulez même pas entendre parler. Faites-vous une liste non exhaustive de vos critères de préférences et affiner votre approche selon votre grille de lecture personnelle, puis classez-les selon vos trois priorités.

Exemple : je veux travailler dans le secteur de la communication et préfère évoluer au sein d’une petite entreprise. Mes trois critères essentiels sont : la proximité de mon lieu de travail, la polyvalence du poste et l’ambiance au travail.

Ce n’est qu’un exemple, cette approche est déclinable à volonté, mais n’a de sens qu’à partir du moment où elle s’aligne au mieux avec vos motivations personnelles et vous êtes le/la seul.e à les connaitre. Puis faites le bilan de vos compétences également, vous devez peut-être faire une formation pour changer de voie, prendre des cours à distance ?

Prenez le temps d’avoir une vision concrète et réaliste de la situation, renseignez-vous après des professionnels qui exercent dans le secteur convoité, prenez conscience des avantages comme des inconvénients du poste etc. Cela vous permettra d’avoir une vision limpide de la situation, venant d’un idéal parfois fantasmé. N’hésitez pas à vous faire aider dans cette réflexion par des professionnels du conseil en évolution professionnelle ou en gestion de carrière.

 

4ème clé : Il n’y a pas de voie parfaite

Ok vous vous rendez compte que n’aimez absolument pas ce que vous faites… et bien sachez que ce n’est pas la fin du monde ! Il n’y a pas de « vocation parfaite » et changer de voie n’est pas un échec. Au contraire, c’est la preuve d’une force de caractère et d’une capacité d’adaptation, des qualités appréciées dans un univers professionnel constamment en mutation. Votre processus d’alignement prend du temps et évoluera au fur et à mesure que votre personnalité se modulera au cours de votre vie. L’essentiel est de vous rapprocher de ce qui fait le plus de sens pour vous et de vous donner les moyens de vous réaliser pleinement. Pour apprendre à mieux vous connaitre, rien de mieux que de tester un maximum d’expériences, et de sortir du carcan des voies professionnelles rectilignes. N’ayant pas peur de tester !

Vos choix ne dépendent que de vous et uniquement de vous et votre histoire est singulière, faites-en une force, pas une faiblesse ! Chaque expérience est bonne à prendre et il n’y a jamais d’échec, juste une succession d’expériences et d’apprentissages. Et même si vous n’avez pas eu l’opportunité d’avoir une multitude d’expériences professionnelles gratifiantes, vous avez été amené à développer des compétences dans ces situations et cela même dans le contexte de votre vie personnelle. Utilisez chacune de vos expériences pour en tirer le meilleur, faites-en une force et reconnaissez vos talents. Il faut assumer vos choix, vos envies et vos préférences et c’est certainement l’une des premières prises de responsabilité à prendre.

 

5eme clé : Ayez confiance en vous B***** !

Je n’aime vraiment pas la vulgarité, mais j’espère que vous saisissez l’importance qu’il faut bien manger 5 fruits et légumes par jour (rire). On a tous en nous cette petite voix dépréciative qui nous refroidit dans nos élans de confiance. Cette petite voix négative qui nous martèle le cerveau porte un nom : c’est ce que l’on appelle la « croyance limitante » (ou croyance limitative). C’est une idée que vous avez généralisée et qui est devenue pour vous une conviction profonde et bien ancrée dans votre tête. Ces fausses croyances empoisonnent votre vie et sabotent votre potentiel mais il est toujours possible d’apprendre à s’en débarrasser.

Pour commencer, arrêtez de vous dire que vous n’êtes « pas assez intelligent », ou que vous n’êtes « pas capable » car vous vous laisser croire qu’effectivement vous n’êtes pas capable, vous vous bousillez le mental et devenez votre propre bourreau. Identifiez vos croyances limitantes et commencez par construire vos affirmations positives, dites-vous que « tout est possible » et que « vous allez réussir », car vous êtes capable de tout ce que vous croyez ! Entretenez votre confiance en vous et autorisez-vous à réussir car vous en êtes pleinement capable !

Aussi, dans cette même dynamique, je précise qu’il est essentiel de vous entourer de personnes positives, qui vous valorisent et vous inspirent à devenir la meilleure version de vous-même.

C’est seulement à partir du moment où vous aurez une vision claire de la situation, dans un contexte de vie relativement sain et que vous aurez pleinement confiance en vous, que vous pourrez atteindre vos objectifs.

N’oubliez pas qu’il n’existe pas de route unique et que vous êtes le créateur de votre propre chemin de vie.

 

Sarah Mounia Oubaïd  #KEYDIEM #SAMSARAH

 

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *