Que fais-tu l’année prochaine ? Tu vas dans quelle école ? Tu veux faire quoi plus tard ? T’as choisi quoi comme spécialisation en master ? Tu veux faire un BTS ou aller en fac ? Toutes ces questions on les entend à chaque étapes clés de notre parcours. Trouver sa voie ? Facile à dire…

Il est important de prendre en compte le fait que rien n’est définitif. Il y a l’orientation mais aussi la réorientation. Ce n’est pas parce que vous êtes sur un chemin que vous ne pouvez pas changer de direction ! L’orientation est un passage fort et important mais il ne faut pas la percevoir comme quelque chose de figé.

Mais alors comment faire les bons choix ?

« Les conseillers d’orientation ça sert à rien ! »

FAUX, un conseiller d’orientation peut s’avérer être un vrai soutien. Ce n’est pas toujours facile de voir ce dont on est capable, et selon les différentes étapes de notre vie nous n’avons pas toujours une bonne estime de soi. C’est là où le conseiller d’orientation peut jouer un vrai rôle. Il ne faut pas pour autant croire qu’il résoudra tous vos problèmes et ouvrira les portes de votre futur d’un coup de baguette magique ! En effet, c’est aussi à vous de vous pencher sur vos points forts, vos compétences et surtout ce à quoi vous aspirez.

Voici quelques conseils pour mettre toutes les chances de son côté dans le choix de son orientation :

→ Qu’est ce qui m’inspire ?

Avant de commencer quoi que ce soit il est essentiel de se demander ce que l’on a envie de faire. Ça peut paraître bête à dire, et pourtant, on oublie parfois de se poser la question. Vous n’êtes pas obligé d’avoir une idée précise, vous pouvez par exemple délimiter un domaine qui vous parle.

→ Évaluer ses aptitudes

Pour s’orienter au mieux il faut aussi avoir conscience de ses aptitudes : qu’est ce que je sais faire et qu’est ce que je ne maîtrise pas. Pour ça vous pouvez reprendre vos bulletins de notes, mais vous pouvez aussi vous renseigner auprès de votre conseiller d’orientation pour faire des tests plus spécifiques en lien avec un secteur ou un métier précis.

→ Se renseigner

Bien s’informer vous permettra de mieux savoir dans quoi vous vous engagez. Il faut en effet être un véritable détective, savoir fouiller dans les moindres recoins des sites tels que l’ONISEP ou des magazines tels que l’Etudiant. Il faut savoir que ces sites là sont des sources d’informations quelque soit votre niveau.
Vous avez besoin de parler avec quelqu’un, vous ne vous y retrouvez pas dans toutes ces brochures ? Allez faire un tour au CIO (Centre d’Informations et d’Orientation) de votre ville, vous pourrez bénéficier d’un entretien individuel d’aide à l’orientation.

→ Les stages

Vous êtes un peu perdu ? Vous avez des doutes ? N’hésitez pas à faire des stages. Ils sont exploratoires, ils vous apportent une expérience professionnelle et vous permette d’être au plus près de la réalité du métier. Attention toutefois à bien préciser votre démarche à l’entreprise qui vous accueille afin qu’elle puisse cibler vos tâches au mieux.

→ Les échanges : poser des questions autour de vous (professionnels, amis…)

On l’oublie parfois, mais rien de tel que l’échange. Vos amis vous connaissent assez bien pour vous dire quelles sont vos qualités au quotidien. Ils savent aussi comment vous pouvez réagir en fonction des situations, ils peuvent être une bonne source de renseignement, complémentaire à celle d’un professionnel.

→ Cibler ses besoins

Avant de faire un choix il est important de prendre en compte vos besoins. Si vous êtes un gros dormeur, est ce qu’un emploi de nuit vous correspondrait ?
Vous êtes de nature active ? Alors préférez un secteur vivant, dans lequel vous serez peut être amené à bouger régulièrement.
Vous aimez être au vert ? Pourquoi pas un travail sur le terrain ?

→ Dans quel environnement je veux travailler ? (dehors, dedans, taille de l’entreprise, seul, en équipe…)

Vous appréciez particulièrement les moments passés à l’extérieur? Pourquoi pas un travail sur le terrain ?
La taille de l’entreprise peut également être une chose à prendre en compte. Effectivement travailler dans une entreprise de grande taille n’est pas comparable avec le travail en moyenne entreprise ; les tâches ne seront probablement pas les mêmes.

Ces points ne sont pas forcément à prendre dans l’ordre. Certains sauront ce qu’ils veulent faire mais ne sauront pas comment, d’autres ne connaîtrons pas encore le métier auquel ils aspirent et pourront donc commencer par un autre point.

N’oubliez pas que l’orientation est avant tout une exploration.